Etude : KarMMa-3 / BB2121-MM-003



ATTENTION : pour chaque essai clinique, les éléments affichés ci-dessous ne sont pas exhaustifs, et le protocole fourni par le promoteur reste l’unique document à consulter pour mener à bien un essai clinique sur centre. Pour plus d'informations, contactez le référent du territoire concerné.


Acronyme
Nom
Traitement
Type d'étude
MÀJ
Présentation de l'étude
Acronyme : KarMMa-3

Nom : BB2121-MM-003

Traitement :

Type d'étude : Ciblage moléculaire / Innovation thérapeutique

Dernière MÀJ : 28/01/2020
Titre
Spécialité(s)
CIM10 - Localisation(s)
Informations principales
Titre : Étude multicentrique de phase 3, randomisée, en ouvert, visant à comparer l'efficacité et la sécurité de bb2121 aux trithérapies standard chez les sujets atteints de myélome multiple récidivant ou réfractaire (MMRR) (KarMMa-3).

Spécialité : Tissus lymphoïde, hématopoïétique et apparentés
Localisation : C90 - Myélome multiple et tumeurs malignes à plasmocytes
Schéma
Phase
Stade
Ligne(s)
Informations complémentaires
Schéma : Il s’agit d’une étude de phase 3, randomisée, en groupes parallèles et multicentrique.

Les patients sont randomisés en 2 bras :

- Bras A : Les patients reçoivent une chimiothérapie lymphodéplétive par de la fludarabine IV et du cyclophosphamide IV de J1 à J3, suivi de 2 jours de repos, associé à du bb2121 IV à J1 (150 - 450 x 10^6 CAR+ T cells). Les patients sont hospitalisés pour une surveillance de J1 à J15 et doivent demeurer près du centre pour une surveillance étroite et disposer d’un ou de plusieurs aidants 24h/24h tout au long du 1er mois.
Un traitement d’attente comprenant 1 cure de trithérapie de type de DPd, DVd ou d’IRd, peut être mis en place jusqu’à 14 jours avant l’instauration de la chimiothérapie lymphodéplétive.

- Bras B : Les patients reçoivent 1 trithérapie standard en fonction de leur protocole thérapeutique anti-myélome le plus récent.
* Soit 1 trithérapie type DPd : les patients reçoivent du daratumumab IV à J1, J8, J15 et J22 des mois 1 à 2, puis à J1 et J15 des mois 3 à 6, puis à J1 à partir du mois 7 associé à du pomalidomide PO de J1 à J21 et à de la dexaméthasone IV à J1, J8, J15 et J22. Le traitement est répété tous les 28 jours en l’absence de progression de maladie ou de toxicités.

* Soit 1 trithérapie type DVd : les patients reçoivent du daratumumab IV, à J1, J8, J15 des mois 1 à 3, puis à J1 des mois 4 à 8, puis tous les mois à partir du mois 9. Les patients reçoivent également du bortézomib SC à J1, J4, J8 et J11, toutes les 3 semaines et de la dexaméthasone IV à J1, J2, J4, J5, J8, J9, J11 et J12, toutes les 3 semaines ; Ce traitement est répété jusqu’à 8 mois en l’absence de progression de maladie ou de toxicités.

* Soit 1 trithérapie type IRd : les patients reçoivent de l’ixazomib PO à J1, J8 et J15 associé à du
lénalidomide PO de J1 à J21 et à de la dexaméthasone IV à J1, J8, J15 et J22. Le traitement est répété tous les 28 jours en l’absence de progression de maladie ou de toxicités.

Les patients sont revus tous les mois pendant 24 mois, puis tous les 3 mois à partir du 25e mois. Une dernière visite aura lieu 28 jours après la fin de la période de suivi ou le retrait du consentement.
Les patients sont suivis pendant une durée maximale de 5 ans après la randomisation du dernier patient de l’étude.


Objectif principal:
Comparer l’efficacité du bb2121 et de trithérapies standard par la survie sans progression à 5 ans.

Objectifs secondaires:
- Évaluer la sécurité du bb2121 par rapport à des trithérapies standard.
- Évaluer des paramètres supplémentaires de l’efficacité du bb2121 par rapport à des trithérapies standard, y compris la survie globale, selon les critères RECIST v1.1.
- Déterminer l’expansion et la persistance des lymphocytes T exprimant le récepteur antigénique chimérique dans le sang périphérique.
- Évaluer le taux de maladie résiduelle négative, en utilisant les techniques EuroFlow et/ou de séquençage de dernière génération.
- Évaluer l’impact du bb2121 par rapport aux trithérapies standard sur les variations de la qualité de vie liée à la santé, selon les questionnaires EQ-5D-5L, EORTC-QLQ-C30 et EORTC-QLQ-MY20.

Phase : III

Stade : NA

NA
Informations libres de droit
Critères d'inclusion
Critères de non-inclusion
Informations libres de droit
Critères d'inclusion et de non-inclusion
Critères d'inclusion : - Âge ≥ 18 ans.
- Myélome multiple diagnostiqué réfractaire au dernier protocole thérapeutique avec 1 progression documentée de la maladie au cours ou dans les 60 jours suivant la fin du dernier traitement anti-myélome précédant l’entrée dans l’étude.
- Maladie mesurable, définie comme suit : protéine-M (électrophorèse des protéines sériques ≥ 0,5 g/dL ou urinaires ≥ 200 mg/24 heures ; et/ou myélome multiple à chaînes légères sans maladie mesurable dans le sérum ou les urines : chaîne légère libre d’immunoglobulines sériques ≥ 10 mg/dL (100 mg/L) et rapport de chaînes légères libres kappa/lambda d’immunoglobulines sériques anormal.
- Au moins 2 mais pas plus de 4 protocoles de thérapie anti-myélome multiple antérieur.
- Traitement précédent comprenant du daratumumab, un inhibiteur du protéasome et un immunomodulateur pendant au moins 2 cures consécutives.
- Réponse à au moins 1 traitement antérieur.
- Indice de performance ≤ 1 (OMS).
- Accès vasculaire permettant la leucaphérèse.
- Fonction hématologique : polynucléaires neutrophiles ≥ 1 x 109/L, plaquettes ≥ 75 x 109/L chez les patients chez qui
- Fonction de coagulation : INR ˂ 1,5 x LNS sans antécédents d’hémorragie de grade ≥ 2 dans les 30 jours, et patient ne nécessitant pas la poursuite d’un traitement chronique, à dose thérapeutique d’anticoagulants.
- Fonction hépatique : bilirubine sérique ≤ 1,5 x LNS (≤ 3 x LNS dans le cas de syndrome de Gilbert), transaminases ≤ 2,5 x LNS.
- Fonction cardiaque : fraction d’éjection ventriculaire gauche ≥ 45 %.
- Fonction rénale : clairance de la créatinine ≥ 45 mL/min (formule de Cockcroft-Gault).
- Fonction ionique : calcium sérique corrigé ≤ 3,4 mmol/L.
- Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins pendant 1 an pour le groupe A et au moins 90 jours pour le groupe B après la fin de du traitement à l’étude.
- Test de grossesse urinaire ou sérique négatif avant le début du traitement de l’étude et au cours de l’étude.
- Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
- Consentement éclairé signé.

Critères de non-inclusion : - Myélome multiple non sécrétant.
- Antécédents de leucémie plasmocytaire, de macroglobulinémie de Waldenström, de syndrome PoeMS ou d’amyloïdose.
- Antécédents ou atteinte connue du système nerveux central cliniquement significative à type d’épilepsie, convulsions, parésie, aphasie, accident vasculaire cérébral, hémorragie sous-arachnoïdienne ou autre saignement du système nerveux central, lésions cérébrales importantes, démence, maladie de Parkinson, maladie cérébelleuse, syndrome cérébral organique ou psychose. ..
- Signes cliniques de leucostase pulmonaire et de coagulation intravasculaire disséminée.
- Bronchopneumopathie chronique obstructive connue avec volume expiratoire maximal seconde équivalant à 50 % de la valeur normale théorique.
- Insuffisance pulmonaire : saturation en oxygène (SaO2) ≥ 92% en air ambiant.
- Infection systémique d’origine fongique, bactérienne, virale ou autre non contrôlée ou nécessitant l’administration d’antibiotiques par voie IV pour son contrôle.
- Patient présentant ou ayant des antécédents de cancer autre que le myélome multiple sauf si le patient est guéri depuis au moins 5 ans. Les patients ayant un des cancers non invasif suivants tel qu’un carcinome basocellulaire, un carcinome épidermoïde cutané, un carcinome in situ du col de l’utérus, un carcinome du sein in situ, un cancer de la prostate de découverte fortuite ou éligible à un traitement à visée curative sont autorisés.
- Insuffisance cardiaque congestive de classe ≥ 3 (NYHA), cardiomyopathie non ischémique sévère, d’angor instable ou mal contrôlé, d’infarctus du myocarde ou d’arythmie ventriculaire dans les 6 mois précédant la randomisation.
- Traitement en cours par immunosuppresseurs chroniques. Un traitement intermittent topique, inhalé ou intranasal par corticostéroïdes est autorisé.
-Traitement dans les 14 jours précédant la randomisation par plasmaphérèse, radiothérapie autre qu’une thérapie locale pour des lésions osseuses associées au myélome, des médicaments expérimentaux et à une pharmacothérapie systémique du myélome.
- Antécédent d’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, thérapie génique en traitement d’un cancer, thérapie cellulaire expérimentale en traitement d’un cancer ou traitement ciblant l’antigène de maturation des lymphocytes B (BCMA) ; ou de greffe autologue de cellules souches dans les 12 semaines précédant la randomisation.
- Intervention chirurgicale majeure dans les 14 jours suivant le début du traitement à l’étude.
- Toxicités d’un traitement antérieur non hématologique non revenues à un grade ≤ 1 (CTCAE) (les patients ayant une alopécie, et de la neuropathie périphérique de grade 2 sont autorisés).
- Hypersensibilité aux substances actives ou à tout excipient des produits expérimentaux. Antécédents d’allergie ou d’hypersensibilité aux composants du traitement à l’étude.
- Toute condition médicale, psychiatrique ou anomalie de laboratoire pouvant empêcher le patient de se conformer aux contraintes du protocole.
- Patient privé de liberté, sous tutelle ou curatelle.
- Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
- Femme enceinte ou en cours d’allaitement.
NCT
Promoteur
Coordonnateur
Informations relatives au promoteur
NCT :
NCT03651128
Promoteur :
CELGENE
Type de sponsor : Industriel
United States – Summit, NJ 86 Morris Avenue Summit, NJ 07901
00000 HORS FRANCE

Coordonnateur :
Centre investigateur
Investigateur
TEC / ARC / IDE
État
MÀJ
Informations relatives aux investigateurs
Centre investigateur :
Centre Hospitalier Universitaire de Lille - 2 Avenue Oscar Lambret - 59000 LILLE

Investigateur :
Docteur Salomon Manier

TEC / ARC / IDE :
Secrétariat de recherche
fanny.miquel@
chru-lille.fr
03.20.44.57.13

Ouverture de l'essai : OUVERT

MAJ : 17/01/2020