COVID-19 - Les inclusions dans les essais cliniques en oncologie sont très réduites voire suspendues
Plus d’informations dans les rubriques territoriales "Actualités"

Etude : EORTC‐1714 / CRUCIAL



ATTENTION : pour chaque essai clinique, les éléments affichés ci-dessous ne sont pas exhaustifs, et le protocole fourni par le promoteur reste l’unique document à consulter pour mener à bien un essai clinique sur centre. Pour plus d'informations, contactez le référent du territoire concerné.


Acronyme
Nom
Traitement
Type d'étude
MÀJ
Présentation de l'étude
Acronyme : EORTC‐1714

Nom : CRUCIAL

Traitement : Métastatique ou localement avancé

Type d'étude : Hors ciblage moléculaire

Dernière MÀJ : 24/01/2020
Titre
Spécialité(s)
CIM10 - Localisation(s)
Informations principales
Titre : Étude de phase 2 randomisée évaluant la sécurité d’emploi et la faisabilité de la combinaison du nivolumab en monothérapie ou associé à de l’ipilimumab avec une radiochimiothérapie définitive chez des patients ayant un cancer de l’oesophage inopérable.

Spécialité : Organes digestifs
Localisation : C15 - Tumeur maligne de l'oesophage
Schéma
Phase
Stade
Ligne(s)
Informations complémentaires
Schéma : Il s’agit d’une étude de phase 2 randomisée, en groupes parallèles et multicentrique.


Les patients sont randomisés en deux bras :

- Bras A : lors de la phase d’induction, les patients reçoivent une radiothérapie d’une dose totale de 50 Gy pendant 5 semaines, à raison de 25 fractions de 2 Gy, en même temps que 3 cures de 2 semaines d’une chimiothérapie de type FOLFOX (oxaliplatine, acide folinique, fluorouracile), suivie de 3 cures de 2 semaines d’une chimiothérapie de type FOLFOX seule. Ils reçoivent également du nivolumab en IV à J1, J15 et J29 de la chimioradiothérapie. Lors de la phase d’entretien débutant à J43, les patients reçoivent du nivolumab en IV toutes les 2 semaines pendant 1 an maximum.

- Bras B : les patients reçoivent une radiothérapie et une chimiothérapie identiques à celles des patients du bras A. Ils reçoivent également lors de la phase d’induction, du nivolumab en IV à J1, J15 et J29 de la chimioradiothérapie, en association avec de l’ipilimumab en IV à J1. Lors de la phase d’entretien débutant à J43, les patients reçoivent, pendant 1 an maximum, du nivolumab en IV toutes les 2 semaines en association avec de l’ipilimumab en IV toutes les 6 semaines.

Les patients sont suivis pendant 15 mois.

Objectif principal
Évaluer la faisabilité et la sécurité d’emploi de l’ajout d’une immunothérapie avec du nivolumab associé ou non à de l’ipilimumab, à une chimioradiothérapie concomitante.

Objectifs secondaires :
- Évaluer la survie sans progression.
- Évaluer la survie sans échec.
- Évaluer le schéma de la première cause de progression.
- Évaluer la survie globale.

Phase : II

Stade : Localisé à Localement avancé

1
Informations libres de droit
Critères d'inclusion
Critères de non-inclusion
Informations libres de droit
Critères d'inclusion et de non-inclusion
Critères d'inclusion : - Âge ≥ 18 ans.
- Carcinome épidermoïde ou adénocarcinome de l’oesophage prouvé histologiquement, de stade précoce ou localement avancé selon la classification TNM v8 (T1, N1-3, M0 ou T2, N0-3, M0 ou T3, N0-3, M0), avec au moins une lésion mesurable par tomodensitométrie ou IRM selon les critères RECIST v1.1.
- Disponibilité de tissus appropriés pour une coloration immunohistochimique.
- Éligibilité à une chimioradiothérapie définitive et non éligibilité à une chirurgie primaire.
- Indice de performance ≤ 1 (OMS).
- Espérance de vie ≥ 1 an.
- Fonction hématologique : polynucléaires neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L, leucocytes ≥ 2,0 x 109/L, plaquettes ≥ 100 x 109/L, hémoglobine ≥ 9 g/dL. INR et/ou TPT et TCA compris dans l’intervalle des valeurs normales.
- Fonction de la coagulation : international normalized ratio (INR) dans l’intervalle des valeurs normales et/ou temps de prothrombine (TP) et temps de céphaline activée (TCA) dans l’intervalle des valeurs normales.
- Fonction hépatique : bilirubine sérique ≤ 1,5 x LNS et transaminases ≤ 2,5 x LNS et lipase ≤ 2 x LNS.
- Fonction rénale : clairance de la créatinine ≥ 60 mL/min (formule de Cockcroft Gault).
- Kaliémie dans l’intervalle des valeurs normales.
- Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins pendant 5 mois pour les femmes et 7 mois pour les hommes après le dernier traitement à l’étude.
- Test de grossesse sérique négatif dans les 72 heures précédant la randomisation.
- Consentement éclairé signé.

Critères de non-inclusion : - Cancer de l’oesophage cervical.
- Adénocarcinome HER2+ connu.
- Perte de poids > 15 % au cours des 3 derniers mois sans amélioration après un soutien nutritionnel.
- Score Child Pugh B/C et antécédents de pancréatite aiguë ou chronique.
- Diabète de type I.
- Affection cutanée (par ex : vitiligo, psoriasis ou alopécie) sauf si aucun traitement systémique n’est requis.
- Hyperthyroïdie ou hypothyroïdie. Les patients stables sous hormonothérapie de substitution sont autorisés.
- Maladie auto‐immune sévère connue affectant les poumons ou les intestins.
- Maladie auto‐immune active ayant nécessité un traitement systémique au cours des 2 dernières années. Les patients ayant reçu un traitement de substitution (par ex : thyroxine, insuline ou traitement de substitution par corticoïdes physiologiques en cas d’insuffisance surrénalienne ou hypophysaire) sont autorisés.
- Syndrome paranéoplasique auto‐immun nécessitant un traitement immunosuppresseur ou réservé à cet effet.
- Antécédents d’une autre tumeur maligne hématologique ou solide primaire, sauf en cas de rémission pendant au moins 5 ans.
- Comorbidité grave.
- Troubles cardiaques, incluant notamment une insuffisance cardiaque congestive symptomatique et une hypertension non contrôlée.
- Tout traitement antérieur d’une maladie à un stade avancé, incluant notamment un traitement par un anticorps anti-PD-1, anti-PD-L1, anti-PD-L2, ou anti-CTLA-4 ou un autre anticorps ou médicament ciblant spécifiquement les voies de costimulation ou les voies des points de contrôle des lymphocytes T.
- Tout traitement précédent par radiothérapie.
- Utilisation chronique d’immunosuppresseurs et/ou de corticoïdes systémiques ou toute utilisation au cours des 15 jours précédant l’inclusion.
- Vaccins vivants administré dans les 30 jours précédant l’administration de la première dose du traitement à l’étude.
- Antécédents d’hypersensibilité aux médicaments à l’étude ou aux excipients.
- Contre‐indication connue à la tomodensitométrie avec produit de contraste administré par IV.
- Contre-indication à la chimioradiothérapie.
- Participation actuelle ou traitement actuel par un autre agent expérimental ou utilisation d’un dispositif expérimental dans les 4 semaines précédant l’administration de la première dose du traitement à l’étude.
- Toute condition pouvant empêcher le patient de se conformer aux contraintes du protocole.
- Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
- Femme enceinte ou en cours d’allaitement.
NCT
Promoteur
Coordonnateur
Informations relatives au promoteur
NCT :
NCT03437200
Promoteur :
European Organisation for Research and Treatment of Cancer - EORTC
Type de sponsor : Institutionnel
00000 HORS FRANCE

Coordonnateur :
Centre investigateur
Investigateur
TEC / ARC / IDE
État
MÀJ
Informations relatives aux investigateurs
Centre investigateur :
Centre Pierre Curie - 1 rue Delbecque - 62660 BEUVRY

Investigateur :
Docteur Jean-Briac PREVOST

TEC / ARC / IDE :
Laetitia GALLOIS
laetitia.gallois@
radiopole-artois.com
03 21 61 92 70 - Poste : 6654

Statut de l'essai : OUVERT

MAJ : 24/01/2020