Etude : NEOPEMBROV /



ATTENTION : pour chaque essai clinique, les éléments affichés ci-dessous ne sont pas exhaustifs, et le protocole fourni par le promoteur reste l’unique document à consulter pour mener à bien un essai clinique sur centre. Pour plus d'informations, contactez le référent du territoire concerné.


Acronyme
Nom
Traitement
Type d'étude
MÀJ
Présentation de l'étude
Acronyme : NEOPEMBROV

Nom :

Traitement : Néoadjuvant

Type d'étude : Ciblage moléculaire / Innovation thérapeutique

Dernière MÀJ : 27/08/2018
Titre
Spécialité(s)
CIM10 - Localisation(s)
Informations principales
Titre : Etude de phase II multicentrique randomisée, ouverte, évaluant l’ajout du Pembrolizumab (Keytruda) à une chimiothérapie standard vs chimiothérapie seule, en traitement néo-adjuvant chez des patientes présentant un adénocarcinome de l’ovaire non éligible pour une chirurgie d’emblée

Spécialité : Seins, organes génitaux de la femme
Localisation : C56 - Tumeur maligne de l'ovaire

Spécialité : Tissu mésothélial et tissus mous
Localisation : C48 - Tumeur maligne du rétropéritoine et du péritoine
Schéma
Phase
Stade
Ligne(s)
Informations complémentaires
Schéma : -> Bras A : bras contrôle (Paclitaxel 175mg/m2 – Carboplatine AUC 5 ou 6)
1. Traitement néo-adjuvant (4 cycles): Les patientes pour lesquelles la réponse tumorale est insuffisante pour permettre une chirurgie d'intervalle après 3 cycles de traitement néo-adjuvant recevront 4 cycles. Chez ces patientes, le placebo ne sera pas pris au cycle précédant la chirurgie (4ème cycle).
2. Chirurgie d’intervalle : Elle sera effectuée 3 à 4 semaines après la dernière administration de chimiothérapie.
3. Traitement adjuvant (2 cyles) : Ce traitement commencera après la cicatrisation complète et pas avant 4 à 6 semaines post-chirurgie.
4. Traitement d'entretien : Après la dernière administration de chimiothérapie, le traitement par Bevacizumab pourra être poursuivi en maintenance avec une administration tous les 21 jours jusqu’à 15 mois au total.

-> Bras B : bras expérimental (Paclitaxel 175mg/m2 – Carboplatine AUC 5 ou 6 + Keytruda® (Pembrolizumab 200 mg)
1. Traitement néo-adjuvant (4 cycles): Le Keytruda® (Pembrolizumab) sera administré à la dose de 200 mg en combinaison avec la chimiothérapie. Le Keytruda® (Pembrolizumab) ne sera pas pris le cycle précédant la chirurgie (3ème cycle).
2. Chirurgie d’intervalle : Elle sera effectuée 3 à 4 semaines après la dernière administration de chimiothérapie.
3. Traitement adjuvant (2 cycles) : Ce traitement commencera après la cicatrisation complète et pas avant 4 à 6 semaines post-chirurgie.
4. Traitement d'entretien : Le Keytruda® (Pembrolizumab) à raison de 200 mg, sera administré pendant 15 mois ou jusqu'à progression de la maladie ou toxicité inacceptable. Après la dernière administration de chimiothérapie, le traitement par Bevacizumab pourra être poursuivi en maintenance avec une administration tous les 21 jours jusqu’à 15 mois au total.

Phase : II

Stade : Localement avancé à Métastatique

NA
Critères d'inclusion
Critères de non-inclusion
Critères d'inclusion et de non-inclusion
Critères d'inclusion :  Consentement éclairé signé
 Femmes entre 18 ans et 75 ans le jour de la signature du consentement,
 Patiente nouvellement diagnostiquée d’un adénocarcinome de l’ovaire, de la trompe ou péritonéal primitif, histologiquement confirmé. L’histologie devra être obtenue par cœlioscopie (ou par laparotomie),
 Histologie de haut grade ou endométrïode,
 Stade FIGO IIIC – IV avancé ou patiente non éligible à la chirurgie première pour laquelle une chimiothérapie néo-adjuvante est recommandée. Chirurgie première récusée après évaluation par laparoscopie ou coelioscopie. Les patientes avec des métastases extra-abdominales (Stade FIGO IV), peuvent être incluses si la résection de ces métastases peut être complète,
 Chirurgie d’exérèse initiale non réalisable et planification d’une chirurgie d’intervalle maximale avec pour objectif l’absence de résidu tumoral (index de Sugarbaker inférieur à 30),
 Chirurgie planifiée dans un centre d’excellence,
 Apte à recevoir une chimiothérapie à base de paclitaxel et carboplatine, conformément aux standards,
 Index de performance (ECOG) <2,
 Espérance de vie > 6 mois,
 Intervalle entre le diagnostic et l’inclusion (signature du consentement éclairé) ≤ 8 semaines,
 Patiente acceptant de fournir les prélèvements sanguins, ainsi que du matériel tumoral issu d’une biopsie nouvellement réalisée (moins de 56 jours avant l’initiation du traitement),
 Fonctions hépatiques, hématologiques et rénales adéquates :
- Plaquettes > 100 109/l,
- Hémoglobine > 9,0 g/dl, - Neutrophiles > 1500/mm3,
- Créatinine et clearance à la créatinine ≤ 1,5 x limite supérieure de la normale LSN, et taux de filtration glomérulaire > 60ml/min.
- Bilirubine totale ≤ 1.5 x (LSN), LDH, CRP
- ALAT et/ou ASAT ≤ 2,5 x LSN, ou ≤ 5 x LSN pour les patientes avec des métastases.
 Constantes de coagulation adéquates :
- INR ou TP ≤ 1.5 X LSN,
- Temps de prothrombine et/ou déviation du temps partiel de thromboplastine < 50% de la limite normale en absence de thérapie anticoagulante,
 Patiente en âge de procréer doivent avoir eu une mesure du BHCG dans les urines ou le sang de moins de 72 h avant randomisation. Si le test urinaire est positif un test sanguin sera requis,
 Patiente en âge de procréer doivent avoir une méthode contraceptive efficace (par exemple contraceptifs oraux, transdermiques ou injectables, dispositif intra-utérin (DIU), méthode de double barrière, (i.e. diaphragme et gel spermicide) ou partenaires vasectomisés) pendant l’étude et jusqu’à 4 mois après la fin du traitement à l’essai et 6 mois après pour le bevacizumab, le paclitaxel et le carboplatine.
 Patiente bénéficiant du régime de sécurité sociale,

Critères de non-inclusion :  Tumeur d’histologie bénigne ou borderline, ou tumeur non épithéliale maligne de l’ovaire, des trompes ou du péritoine (ex : tumeur germinale, tumeur des cordons sexuels et du stroma),
 Patientes avec des métastases extra-abdominales, non résécables (i.e, métastases pulmonaires parenchymateuses, ganglions ou métastases cérébrales, stade IV FIGO),
 Antécédents de thérapie pour le cancer de l’ovaire comme chimiothérapie, thérapie à base d’anticorps monoclonaux, thérapie ciblée per os, thérapie hormonale,
 Antécédents de radiothérapie de l’abdomen ou antécédents de radiothérapie d’une cible qui augmenterait le risque de toxicité de la chimiothérapie,
 Pathologie sévère ou pathologie concomitante (ex : neurologique, psychiatrique, infectieuse ou valeur biologique anormale qui selon l’investigateur n’est pas compatible avec la prise du traitement à l’étude et qui empêcherait la participation de la patiente à l’étude,
 Contre-indication au paclitaxel ou carboplatine (exemple : antécédent d’hypersensibilité sévère au paclitaxel, aux dérivés du platine ou autre produit contenant du Cremophor EL),
 Antécédents d’immunodéficience ou patiente ayant reçu une thérapie à base de stéroïdes systémiques ou de traitements immunosuppresseurs dans les 7 jours avant la prise de la première dose de traitement,
 Antécédents connus de tuberculose,
 Hypersensibilité au Keytruda® (Pembrolizumab) ou l’un de ses excipients,
 Traitement antérieur avec un anticorps monoclonal dans les 4 semaines avant le début du traitement à l’essai ou évènements indésirables dus à un produit administré encore présent,
 Autre pathologie maligne en progression ou qui requiert un traitement actif sauf pour les cancers de la peau du type carcinome baso-cellulaire (BCC) ou les carcinomes squameux cellulaire,
 Antécédent ou présence de métastases cérébrales ou de méningite carcinomateuse. Les patientes traitées préalablement pour des métastases peuvent participer si celles-ci sont stables,
 Maladie auto-immune ayant nécessité un traitement dans les 2 ans précédant l’inclusion,
 Thérapie antérieure avec un anti-PD1, un anti PD-L1 ou un anti PD- L2,
 Patientes HIV positives (anticorps HIV 1/2),
 Hépatite B active (réactif au HBsAG),
 Patientes porteuses du virus de l’hépatite C (HBc positive avec détection des ARN HCV),
 Administration d’un vaccin vivant atténué dans les 30 jours précédant la randomisation ou nécessité d’administrer ce type de vaccin pendant l’étude. Les patientes devront recevoir le vaccin antigrippal seulement pendant la période hivernale. Ce vaccin ne doit pas être un vaccin vivant atténué,
 Antécédents de pneumonie ou pneumonie active qui nécessite un traitement à base de stéroïdes,
 Infection en cours qui nécessite un traitement actif,
 Pathologie importante, examens de laboratoire anormaux, maladie psychiatrique ou situation sociale qui selon le jugement de l’investigateur ne permettrait pas au patient de participer à l’étude, Troubles psychologiques, familiaux ou autres facteurs qui iraient à l’encontre d’une bonne compliance au traitement, des procédures de l’essai ou des visites programmées,
 Antécédents psychiatriques ou antécédents d’abus qui interféreraient avec le bon déroulement des visites dans l’essai,
 Consommation abusive de drogue et/ou d’alcool,
 Patiente enceinte ou allaitante, patiente souhaitant procréer pendant la durée de l’étude et ne souhaitant pas utiliser des méthodes efficaces de contraception pendant l’étude et pendant 4 mois après la fin du traitement de l’étude. (6 mois pour le bevacizumab, le carboplaitine et le paclitaxel)
 Patiente qui ne sont pas en mesure de donner leur consentement par eux même (patient sous curatelle ou curatelle)
NCT
Promoteur
Coordonnateur
Informations relatives au promoteur
NCT :
Promoteur :
ARCAGY-GINECO
Type de sponsor : Institutionnel
75004 PARIS 04

Coordonnateur :
Centre investigateur
Investigateur
TEC / ARC / IDE
État
MÀJ
Informations relatives aux investigateurs
Centre investigateur :
Centre François BACLESSE - 3 avenue du Général Harris - 14000 CAEN

Investigateur :
Florence JOLY

TEC / ARC / IDE :
Astrid LETIEMBRE
a.letiembre@
baclesse.unicancer.fr

Ouverture de l'essai : CLOS

MAJ : 12/04/2019