Etude : VIOLETTE /



ATTENTION : pour chaque essai clinique, les éléments affichés ci-dessous ne sont pas exhaustifs, et le protocole fourni par le promoteur reste l’unique document à consulter pour mener à bien un essai clinique sur centre. Pour plus d'informations, contactez le référent du territoire concerné.


Acronyme
Nom
Traitement
Type d'étude
MÀJ
Présentation de l'étude
Acronyme : VIOLETTE

Nom :

Traitement : Métastasique ou localement avancé

Type d'étude : Ciblage moléculaire / Innovation thérapeutique

Dernière MÀJ : 03/05/2019
Titre
Spécialité(s)
CIM10 - Localisation(s)
Informations principales
Titre : Étude de phase 2 randomisée comparant la sécurité d'emploi et l'efficacité de l’olaparib en monothérapie avec celles de l’olaparib en association avec de l’AZD6738 et celles de l'olaparib en association avec de l’AZD1775 chez des patients ayant un cancer du sein triple négatif métastatique.

Spécialité : Seins, organes génitaux de la femme
Localisation : C50 - Tumeur maligne du sein
Schéma
Phase
Stade
Ligne(s)
Informations complémentaires
Schéma : Les patients sont randomisés en 3 bras :
- Bras A : les patients reçoivent de l’olaparib PO en monothérapie en continu deux fois par jour lors de cures de 4 semaines.
- Bras B : les patients reçoivent de l’AZD6738 PO une fois par jour de J1 à J7 en association avec de l’olaparib PO en continu deux fois par jour lors de cures de 4 semaines.
- Bras C : les patients reçoivent de l’AZD1775 PO deux fois par jour de J1 à J3 et de J8 à J10 en association avec de l’olaparib PO en continu deux fois par jour lors de cures de 3 semaines.

Les patients sont suivis pendant une durée maximale de 3 ans et demi.

Objectif principal : comparer l’efficacité de l’olaparib en monothérapie avec celle de l’olaparib associé à de l’AZD6738 et celle de l’olaparib associé à de l’AZD1775 chez les patients avec des mutations dans le gène BRCA1 ou BRCA2, chez les patients avec des mutations dans d’autres gènes de la voie HRR et chez les patients sans mutation dans les gènes de la voie HRR.

Objectifs secondaires :
- Comparer la survie sans progression évaluée selon les critères RECIST v1.1.
- Comparer le taux de réponse objective évalué selon les critères RECIST v1.1.
- Comparer la durée de la réponse évaluée selon les critères RECIST v1.1.
- Comparer la survie globale.
- Comparer l’évolution de la taille des lésions tumorales.
- Évaluer la fréquence et décrire la nature de la/des mutation(s) tumorale(s) dans les gènes impliqués dans la voie HRR (y compris BRCA) dans les échantillons tumoraux et les comparer au statut des mutations germinales dans ces gènes.
- Déterminer la concentration plasmatique minimale à l’état stable des produits à l’étude.
- Comparer le nombre de patients présentant des événements indésirables.
- Comparer les résultats de l’électrocardiogramme.
- Comparer l’indice de performance (OMS).
- Comparer la sécurité et la tolérance des traitements en fonction des résultats des analyses biochimiques.
- Comparer la sécurité et la tolérance des traitements en fonction des résultats des analyses hématologiques.
- Comparer la sécurité et la tolérance des traitements en fonction des résultats des analyses d’urine.
- Comparer la sécurité et la tolérance des traitements en fonction de la pression sanguine.
- Comparer la sécurité et la tolérance des traitements en fonction de la fréquence cardiaque.

Phase : II

Stade : Métastatique

2, 3
Critères d'inclusion
Critères de non-inclusion
Critères d'inclusion et de non-inclusion
Critères d'inclusion : - Âge ≥ 18 ans.
- Cancer du sein triple négatif confirmé histologiquement ou cytologiquement, métastatique d’après les recommandations ASCO-CAP HER2, avec au moins une lésion mesurable selon les critères RECIST v1.1, traité antérieurement par au moins 1 et pas plus de 2 lignes de traitement à base d’anthracyclines (par ex : doxorubicine, épirubicine) et/ou de taxanes (par ex : paclitaxel, docétaxel) en tant que thérapie néo-adjuvante, adjuvante ou dans le cadre du traitement de la maladie métastatique, sauf en cas de contre-indications.
- Confirmation de la présence de certaines mutations HRR ou absence de mutation HRR dans les échantillons tumoraux.
- Indice de performance ≤ 1 (OMS).
- Fonction normale des organes et de la moelle osseuse dans les 28 jours précédant la randomisation.
- Fonction cardiaque : intervalle QTcF ≤ 470 msec (formule de Fridericia) chez les femmes ou ≤ 450 msec chez les hommes.
- Consentement éclairé signé.

Critères de non-inclusion : - Métastases cérébrales symptomatiques non contrôlées.
- Syndrome myélodysplasique ou leucémie myéloïde aigue.
- Second cancer primaire, à l’exception d’un cancer de la peau autre qu’un mélanome traité adéquatement, d’un cancer in situ du col de l’utérus traité curativement, d’un carcinome canalaire in situ, d’un carcinome de l’endomètre de stade 1 et de grade 1, et de tout autre cancer solide traité, sans signes de maladie depuis ≥ 5 ans avant l’inclusion dans l’étude.
- Troubles gastrointestinaux pouvant interférer avec l’absorption des produits à l’étude.
- Immunodéficience.
- Syndrome du QT long congénital.
- Pathologie cardiaque spécifiée par le protocole et de classe ≥ 2 (NYHA) dans les 6 mois précédant la randomisation.
- Traitement par chimiothérapie, thérapie hormonale ou thérapie ciblée dans les 3 semaines précédant le premier jour de la première cure. Les patients ayant reçu une dose stable de bisphosphonates ou de dénosumab pour le traitement de métastases osseuses avant et pendant l’étude sont autorisés à condition qu’elles aient été débutées au moins 5 jours avant le début du traitement de l’étude.
- Plus de deux lignes de traitement antérieures par chimiothérapie pour le cancer métastatique.
- Traitements précédents avec des inhibiteurs de PARP (y compris l’olaparib) et tout autre inhibiteur des voies de la réponse aux dommages de l’ADN (DNA Damage Response, DDR). Les patients ayant reçu un tel traitement d’une durée inférieure à 3 semaines et terminé au moins 12 mois avant la randomisation sont autorisés à condition qu’ils aient toléré ce traitement.
- Exposition à des produits expérimentaux (petites molécules) dans les 30 jours ou 5 demi-vies précédant la randomisation ou dans les 42 jours précédant la randomisation pour les immunothérapies.
- Traitement concomitant par des inhibiteurs forts ou des inducteurs forts ou modérés du cytochrome CYP3A.
- Risque médical faible lié à une perturbation d’ordre médical incontrôlée, une maladie systémique non cancéreuse active ou une infection active.
- Intervention chirurgicale majeure dans les 2 semaines précédant le début de l’étude. Les patients ayant récupéré des effets de toute chirurgie majeure précédente sont autorisés.
- Toxicités persistantes de grade ≥ 2 (CTCAE) liées à un traitement anticancéreux antérieur, à l’exclusion d’une alopécie et d’une neuropathie périphérique de grade 2 (CTCAE).
- Toute allergie ou contre-indication à l’un des produits de l’étude ou à ses excipients.
- Incapacité à avaler un traitement oral.
- Patient ayant déjà été randomisé dans le cadre de cette étude.
- Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
- Femme enceinte ou en cours d’allaitement.
NCT
Promoteur
Coordonnateur
Informations relatives au promoteur
NCT :
NCT03330847
Promoteur :
AstraZeneca
Type de sponsor : Industriel
00000 HORS FRANCE

Coordonnateur :
Centre investigateur
Investigateur
TEC / ARC / IDE
État
MÀJ
Informations relatives aux investigateurs
Centre investigateur :
Centre Oscar Lambret - 3 Rue Frédéric Combemale - 59000 LILLE

Investigateur :
Docteur Audrey MAILLIEZ

TEC / ARC / IDE :
Unité Intégrée de Recherche Clinique
investigation@
o-lambret.fr
03.20.29.59.35

Ouverture de l'essai : OUVERT

MAJ : 18/03/2019