Etude : PEMBROSARC /



ATTENTION : pour chaque essai clinique, les éléments affichés ci-dessous ne sont pas exhaustifs, et le protocole fourni par le promoteur reste l’unique document à consulter pour mener à bien un essai clinique sur centre. Pour plus d'informations, contactez le référent du territoire concerné.


Acronyme
Nom
Traitement
Type d'étude
MÀJ
Présentation de l'étude
Acronyme : PEMBROSARC

Nom :

Traitement : Métastasique ou localement avancé

Type d'étude : Hors ciblage moléculaire

Dernière MÀJ : 02/05/2019
Titre
Spécialité(s)
CIM10 - Localisation(s)
Informations principales
Titre : Étude de phase 2 évaluant la tolérance et l’efficacité d’un traitement associant pembrolizumab (MK-3475) et cyclophosphamide à posologie métronomique, chez des patients ayant un sarcome localement avancé et/ou métastatique après une première ligne de traitement.

Spécialité : Toutes tumeurs solides
Localisation : C - Toutes localisations
Schéma
Phase
Stade
Ligne(s)
Informations complémentaires
Schéma : Les patients sont répartis en 5 cohortes :
- Cohorte A : léiomyosarcome avancé.
- Cohorte B : sarcome indifférencié avancé.
- Cohorte C : autre sarcome avancé.
- Cohorte D : ostéosarcome avancé.
- Cohorte E : tumeur stromale gastro-intestinale (TSGI) avancée.

Ces patients reçoivent du pembrolizumab (MK-3475) en perfusion IV à J8 de chaque cure, répété toutes les 3 semaines, associé au cyclophosphamide PO, administré 2 fois par jour, une semaine sur deux, jusqu’à progression ou toxicité.

Par ailleurs, les patients bénéficient d’un examen clinique et d’un examen biologique (un prélèvement sanguin) une semaine sur deux, et d’un examen radiologique toutes les 6 semaines jusqu’à la fin du traitement.

Dans le cadre d’une étude ancillaire, des prélèvements de tissu tumoral (biopsies et prélèvements sanguins) sont réalisés avant, et pendant le traitement à l’étude afin d’analyser les biomarqueurs prédictifs de la réponse et déterminer la proportion de sarcome exprimant PDL1.

Objectif principal :
Évaluer l’efficacité du pembrolizumab (MK-3475) en associant avec cyclophosphamide à
posologie métronomique, en termes de survie sans progression à 6 mois et/ou réponse objective, dans chaque cohorte (RECIST v1.1).

Objectifs secondaires :
- Évaluer la survie sans progression à 1 an.
- Évaluer la réponse immunologique à 6 mois.
- Évaluer la survie globale à 1 an.
- Évaluer le Growth modulation index (GMI), défini par le rapport entre la survie sans progression (SSP) après le traitement à l’étude et la SSP après un traitement antérieur.
- Évaluer le profil de tolérance du pembrolizumab (MK-3475) en association avec le cyclophosphamide.

Phase : II

Stade : III à IV

2, 3, 4, X
Critères d'inclusion
Critères de non-inclusion
Critères d'inclusion et de non-inclusion
Critères d'inclusion : - Age ≥ 18 ans.
- Léiomyosarcome, sarcome pléomorphique indifférencié, tumeur stromale gastro intestinale (TSGI), ostéosarcome, ou autre sarcome, histologiquement confirmé.
- Maladie localement avancée et/ou métastatique.
- Maladie progressive documentée sur la base de deux scanners ou IRM, réalisés à moins de 6 mois d’intervalle dans les 12 mois précédents l’inclusion, et confirmée par une relecture centralisée (selon RECIST 1.1).
- Maladie progressive documentée (selon RECIST) après une première ligne de traitement par imatinib et une seconde ligne de traitement par sunitinib (cohorte A).
- Traitement systémique antérieur (≤ 4 lignes de traitement) pour une maladie métastatique (cohortes A, B, et C).
- Chimiothérapie antérieure (> 1 ligne de traitement) dans le contexte palliatif.
- Echantillon tumoral archivé disponible, obtenu moins de 3 mois avant l’inclusion, ou micro-biopsie de la lésion tumorale récemment réalisée.
- Toxicité de grade ≤ 1 suite à un traitement antérieur est autorisée, à l’exception de l’alopécie et la neuropathie périphérique non douloureuse de grade
- Espérance de vie > 3 mois.
- Maladie mesurable selon RECIST 1.1 en dehors de champs d’irradiation, avec au moins une lésion ≥ 10 mm.
- Indice de performance ≤ 1 (ECOG).
- Fonction hématologique : neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L, hémoglobine >= 9 g/dL (transfusion sanguine autorisée), plaquettes >= 100 x 109/L, INR
- Fonction hépatique : albumine ≥ 25 g/L, bilirubine totale ≤ 1,5 x LNS (ou > 1,5 x LNS en cas de bilirubine directe
- Fonction rénale : créatinine sérique ≤ 1,5 x LNS ou clairance de la créatinine ≥ 60 mL/min avec créatinine sérique > 1,5 x LNS.
- fonction métabolique : créatine phosphokinase ≤ 2.5 x LNS.
- Patient affilié à la sécurité sociale.
- Contraception efficace pour les hommes et les femmes en âge de procréer jusqu’à 4 mois après la fin du traitement.
- Test de grossesse négatif dans les 72 heures précédant le traitement de l’étude.
- Consentement éclairé signé.

Critères de non-inclusion : - Traitement chronique par des glucocorticoïdes.
- Traitement antérieur par chimiothérapie, immunothérapie ou tout autre traitement pharmacologique et/ou radiothérapie dans les 3 semaines précédentes.
- Traitement antérieur par pembrolizumab (MK-3475) ou par cyclophosphamide.
- Traitement antérieur par des anticorps anti-PD-1, anti-PD-L1, anti-PD-L2, anti-CD137, ou anti-CTLA4.
- Vaccin vivant dans les 30 jours précédant le début de l’étude.
- Métastase cérébrale ou leptoméningée, progressive ou symptomatique, prouvée.
- Maladie auto-immune active nécessitant un traitement systémique dans les 3 derniers mois, ou antécédent documenté de maladie auto-immune sévère, ou syndrome auto-immun nécessitant des corticostéroïdes ou immunosuppresseurs par voie systémique, à l’exception d’un vitiligo, d’un antécédent d’asthme et/ou atopies dans l’enfance, d’une hypothyroïdie stable, ou d’un syndrome de Sjorgen.
- Patient ayant une immunodéficience ou ayant reçu un traitement par des stéroïdes systémiques ou tout autre traitement immunosuppressif dans les 7 jours avant le début du traitement.
- Antécédent de fibrose pulmonaire idiopathique, de pneumopathie immunoallergique, de pneumopathie organisée, ou de pneumopathie active, confirmée par un scanner réalisé à l’inclusion, à l’exception d’un antécédent de pneumopathie radique.
- Antécédent d’allergie connu à un produit de composition chimique ou biologique similaire à l’un des produits utilisés dans l’étude.
- Maladie symptomatique du système nerveux central.
- Autre maladie maligne antérieure ou concomitante, diagnostiquée ou traitée dans les 2 dernières années, à l'exception du carcinome du col utérin in situ, du carcinome cutané basocellulaire ou squameux, ou du carcinome in situ de la vessie correctement traité.
- Sérologie VIH positive ou infection par le virus de l’hépatite B ou C active connue.
- Impossibilité de se soumettre au suivi médical et aux procédures de l'étude pour des raisons géographiques, sociales ou psychologiques.
- Patient ayant participé à un essai clinique avec un produit à l’étude durant les 30 jours précédents.
- Participation antérieure à cette étude.
- Femme enceinte ou en cours d’allaitement.
NCT
Promoteur
Coordonnateur
Informations relatives au promoteur
NCT :
NCT02406781
Promoteur :
Institut Bergonié
Type de sponsor : Institutionnel
229 Cours de l'Argonne - 229 Cours de l'Argonne
33000 BORDEAUX

Coordonnateur :
Docteur Antoine ITALIANO
Centre investigateur
Investigateur
TEC / ARC / IDE
État
MÀJ
Informations relatives aux investigateurs
Centre investigateur :
Centre Oscar Lambret - 3 Rue Frédéric Combemale - 59000 LILLE

Investigateur :
Professeur Nicolas PENEL

TEC / ARC / IDE :
Unité Intégrée de Recherche Clinique
investigation@
o-lambret.fr
03.20.29.59.35

Ouverture de l'essai : OUVERT

MAJ : 08/04/2019