Etude : REACH-3 /



ATTENTION : pour chaque essai clinique, les éléments affichés ci-dessous ne sont pas exhaustifs, et le protocole fourni par le promoteur reste l’unique document à consulter pour mener à bien un essai clinique sur centre. Pour plus d'informations, contactez le référent du territoire concerné.


Acronyme
Nom
Traitement
Type d'étude
MÀJ
Présentation de l'étude
Acronyme : REACH-3

Nom :

Traitement :

Type d'étude : Hors ciblage moléculaire

Dernière MÀJ : 17/04/2019
Titre
Spécialité(s)
CIM10 - Localisation(s)
Informations principales
Titre : Etude de phase III, multicentrique, randomisée, en ouvert, évaluant le ruxolitinib versus le meilleur traitement disponible chez les patients présentant une réaction du greffon contre l’hôte chronique réfractaire aux corticostéroïdes, après une allogreffe de cellules souches (REACH 3)

Spécialité : Tissus lymphoïde, hématopoïétique et apparentés
Localisation : C96 - Tumeurs malignes des tissus lymphoïde, hématopoïétique et apparentés, autres et non précisées
Schéma
Phase
Stade
Ligne(s)
Informations complémentaires
Schéma :

Objectif Primaire
Comparer l’efficacité du ruxolitinib vs Meilleur Traitement Disponible (MTD) choisi par le médecin investigateur chez des patients atteints de SR-cGvHD modérée à sévère évaluée par le taux de réponse globale (TRG) au Jour 1 du Cycle 7
Schéma thérapeutique
La période de traitement sera elle-même constituée de 2 phases :
1- Phase d’évaluation du critère d’efficacité principal (du Cycle 1 à la fin du Cycle 6) :
Les patients seront traités pendant les 6 premiers cycles, à moins qu’ils ne présentent des EI intolérables, une progression de leur cGvHD ou qu’ils ne se retirent de l’étude. Au terme de cette première phase et plus précisément au Jour 1 du Cycle 7, le critère d’efficacité principal sera évalué.
2- Phase d’extension (du Cycle 7 au Cycle 39)
Les patients dans la période d’extension vont soit : continuer le traitement actuel par ruxolitinib ou MTD, soit cross-over vers le bras de traitement par ruxolitinib, soit interrompre définitivement le traitement à l’étude et entrer dans le suivi à long terme de la survie. L’ajout ou l’initiation d’un autre MTD systémique n’est pas autorisé pendant la période d’extension. Le cross-over pour les patients MTD seulement : à partir du Jour 1 du Cycle 7, ces patients peuvent switcher vers le traitement par ruxolitinib en raison de la progression de la maladie, d’une réponse mixte ou d’une réponse inchangée, en raison de la toxicité des MTD ou de réapparition de la cGvHD. Ils seront traités et / ou suivis pendant un total de 39 cycles, comprenant le traitement initial randomisé, le traitement cross-over et le suivi de la survie à long terme

Phase : III

Stade : NA

NA
Critères d'inclusion
Critères de non-inclusion
Critères d'inclusion et de non-inclusion
Critères d'inclusion : 1. Patient de sexe féminin ou masculin âgé de 12 ans ou plus à la date de la signature du consentement éclairé.
2. Capable d’avaler des comprimés.
3. Ayant reçu une allogreffe de cellules souches de la moelle osseuse, du sang périphérique ou du sang du cordon quel que soit le donneur (donneur compatible non apparenté, frère ou soeur, haplo-identique). Les patients ayant reçu un conditionnement non myéloablatif, myéloablatif et atténué sont éligibles.
4. Evidence de prise de greffe (cellules myéloïdes et plaquettes) :
- Nombre absolu de neutrophiles > 1000/mm3
ET
- Numération plaquettaire > 25 000/mm3
5. cGvHD de grade modéré à sévère, selon les critères du consensus NIH (Jagasia 2015), diagnostiquée cliniquement avant le Jour 1 du Cycle 1.
- cGvHD modéré : au moins un organe (sauf les poumons) avec un score de 2 ou 3 ou plusieurs organes atteints avec un score de 1 dans chaque organe ou atteinte des poumons de score 1.
- cGvHD sévère : au moins un organe avec un score de 3 ou atteinte des poumons de score 2 ou 3.
6. Patients actuellement traités avec des corticostéroïdes par voie locale ou systémique pour une cGvHD pendant une durée < 12 mois avant le Jour 1 du Cycle 1 et qui ont un diagnostic confirmé de cGvHD réfractaire aux corticostéroïdes selon les critères consensus NIH 2014 (Martin 2015), indépendamment d’une utilisation concomitante d’un inhibiteur de la calcineurine (CNI). La cGvHD réfractaire aux corticostéroïdes est défini comme suit :
- Pas de réponse ou progression de la maladie après administration d’une dose minimum de prednisone de 1 mg/kg/jour pendant au moins 1 semaine (ou équivalent),
OU
- Persistance de la maladie sans amélioration malgré un traitement continu par prednisone à une dose > 0,5 mg/kg/jour ou > 1 mg/kg 1 jour sur 2 pendant au moins 4 semaines (ou équivalent),
OU
- Augmentation de la dose de prednisone jusqu’à > 0,25 mg/kg/jour après 2 tentatives infructueuses de diminution progressive de dose (ou équivalent).
7. Indice de performance ECOG de grade 0, 1 ou 2
8. Le patient doit accepter d’être traité avec un seul des MTD listés ci-dessous, au Jour 1 du Cycle 1 (des ajouts et changements dans les MTD sont autorisés pendant l’étude, mais seulement avec des MTD de la liste suivante) :
- Photophérèse extracorporelle
- Méthotrexate à faible dose
- Mycophénolate mofétil
- Inhibiteurs de mTOR : évérolimus ou sirolimus
- Infliximab
- Rituximab
- Pentostatine
- Imatinib
- Ibrutinib

Critères de non-inclusion : 1. Patients ayant reçu au moins deux traitements systémiques (MTD) pour leur cGvHD en plus de corticostéroïdes ± CNI (pour leur cGvHD).
2. Patients qui passent d’une forme aigüe active à une forme chronique de GvHD sans diminution de leur traitement à base de corticostéroïdes ± CNI et sans recours à un traitement systémique. Les patients recevant jusqu’à 30 mg par jour d’hydrocortisone par voie orale (c.-à-d. à une dose physiologique de remplacement de corticostéroïdes) sont éligibles.
3. Patients précédemment traités avec des inhibiteurs JAK pour une GvHD aigüe, sauf si le patient a présenté une réponse partielle ou complète au traitement et a arrêté ce traitement au moins 8 semaines avant le Jour 1 du Cycle 1.
4. Echec d’une allogreffe de cellules souches dans les 6 mois précédant le Jour 1 du Cycle 1
5. Patients avec une rechute de leur tumeur maligne primitive ou ayant été traités pour une rechute après allogreffe de cellules souches.
6. SR-cGvHD réfractaire apparaissant après une perfusion non programmée de lymphocytes du donneur (DLI) visant à prévenir une récidive de la tumeur. Les patients qui ont reçu une DLI programmée dans leur procédure de greffe et non pour la gestion des rechutes, sont éligibles.
7. Antécédents de leucoencéphalopathie multifocale progressive.
NCT
Promoteur
Coordonnateur
Informations relatives au promoteur
NCT :
Promoteur :
Novartis Pharmaceuticals
Type de sponsor : Industriel
00000 HORS FRANCE

Coordonnateur :
Centre investigateur
Investigateur
TEC / ARC / IDE
État
MÀJ
Informations relatives aux investigateurs
Centre investigateur :
Centre Hospitalier Universitaire Amiens Picardie - D408 - Cedex 1 - 80000 AMIENS

Investigateur :
Dr Amandine Charbonnier

TEC / ARC / IDE :
Marine Quint
quint.marine@
chu-amiens.fr
03 22 45 54 23

Ouverture de l'essai : OUVERT

MAJ : 17/04/2019