Etude : ARO-013 /



ATTENTION : pour chaque essai clinique, les éléments affichés ci-dessous ne sont pas exhaustifs, et le protocole fourni par le promoteur reste l’unique document à consulter pour mener à bien un essai clinique sur centre. Pour plus d'informations, contactez le référent du territoire concerné.


Acronyme
Nom
Traitement
Type d'étude
MÀJ
Présentation de l'étude
Acronyme : ARO-013

Nom :

Traitement :

Type d'étude : Ciblage moléculaire / Innovation thérapeutique

Dernière MÀJ : 03/09/2019
Titre
Spécialité(s)
CIM10 - Localisation(s)
Informations principales
Titre : Etude de Phase III randomisée, à double insu, contrôlée par placebo, portant sur l’efficacité de l’ajout du crénolanib à la chimiothérapie de rattrapage, par rapport à l’emploi de la chimiothérapie seule chez des sujets âgés de ≤75 ans, atteints de leucémie myéloïde aiguë récidivante/réfractaire avec mutation du gène FLT3.

Spécialité : Tissus lymphoïde, hématopoïétique et apparentés
Localisation : C92 - Leucémie myéloïde
Schéma
Phase
Stade
Ligne(s)
Informations complémentaires
Schéma : Il s’agit d’une étude de phase 3 randomisée, en double aveugle, en groupes parallèles et multicentrique.

Les patients reçoivent un traitement de rattrapage standard par chimiothérapie avec de la cytarabine et s’ils y sont éligibles, une transplantation allogénique de cellules hématopoïétiques puis sont randomisés en 2 bras :

- Bras A : les patients reçoivent du crénolanib PO pendant 13 cures maximum ou jusqu’à progression de la maladie ou survenue de toxicités.

- Bras B : les patients reçoivent un placebo PO pendant 13 cures maximum ou jusqu’à progression de la maladie ou survenue de toxicités.

Les patients sont suivis pendant 4 ans après la randomisation.

Objectif principal:
Évaluer la survie sans événement.

Objectifs secondaires:
- Évaluer la survie globale.
- Évaluer la survie sans rechute.
- Évaluer le taux de rémission complète.
- Évaluer le taux composite de rémission complète.
- Évaluer le taux de rémission complète MRD-négatif.
- Évaluer le taux de morts prématurées.
- Évaluer l’incidence et la corrélation des événements indésirables.
- Évaluer la survie sans événement.
- Évaluer l’état mutationnel de FLT3.
- Évaluer la réduction du fardeau mutationnel de la leucémie.


Phase : III

Stade : NA

NA
Informations libres de droit
Critères d'inclusion
Critères de non-inclusion
Informations libres de droit
Critères d'inclusion et de non-inclusion
Critères d'inclusion : - Âge ≥ 18 ans et ≤ 75 ans.
- Leucémie myéloïde aiguë confirmée selon la classification de l’OMS.
- Présence de FLT3-ITD et/ou d'une ou plusieurs mutations TKD.
- Patient ayant une leucémie myéloïde aiguë réfractaire primaire ou ayant rechuté et repris le traitement intensif de 1e intention ou réfractaire ou ayant rechuté après le traitement de seconde intention (par ex : traitement de rattrapage intensif ou non avec ou sans inhibiteur de la tyrosine-kinase ou autres traitements ciblés, inhibiteur de la tyrosine kinase en monothérapie, agent hypométhylant, conjugué anti-CD33 ou traitement expérimental).
- Patient éligible pour la chimiothérapie d'induction présélectionnée.
- Indice de performance ≤ 3 (OMS).
- Fonction hépatique : bilirubine sérique totale ≤ 1,5 x LNS, transaminases ≤ 3 x LNS.
- Fonction rénale : créatinine sérique ≤ 1,5 x LNS et clairance de la créatinine > 50 mL/min (formule de Cockcroft-Gault).
- Fonction pulmonaire adéquate.
- Fonction hématologique stable.
- Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins pendant 6 mois après la fin du traitement à l’étude.
- Test de grosse sérique ou urinaire négatif avant le début de l’étude.
- Consentement éclairé signé.

Critères de non-inclusion : - Rechute de la maladie dans les 100 jours suivant une transplantation allogénique de cellules souches hématopoïétiques.
- Maladie réfractaire au traitement de première intention (induction et réinduction) et à un traitement de 2e intention (rattrapage).
- Leucémie myéloïde aiguë liée au traitement secondaire à la chimiothérapie antérieure.
- Leucémie myéloïde aiguë secondaire au syndrome myélodysplasique antérieur.
- Leucémie myéloïde aiguë secondaire au syndrome myéloprolifératif antérieur (par ex : polycythémie vraie, thrombocythémie, myélofibrose, mastocytose et leucémie myéoloïde chronique).
- Leucémie promyélocytaire aiguë.
- Leucémie myéloïde aiguë secondaire au syndrome myélodysplasique ou au syndrome myéloprolifératif y compris la leucémie myélomonocytaire chronique.
- Fragilité de l'ADN ou syndromes d'insuffisance médullaire (par ex : anémie de Fanconi, syndrome de bloom, syndrome de Kostmann et syndrome de Shwachman).
- Néoplasme de cellules dendritiques plasmocytoïdes.
- Leucémie aiguë de lignée ambiguë.
- Leucémie lymphoblastique B ou lymphome.
- Leucémie T-lymphoblastique ou lymphome, y compris le lymphome lymphoblastique précurseur à cellules T.
- Leucémie connue du système nerveux central cliniquement active.
- Maladie du foie grave (par ex : cirrhose, stéatohépatite non alcoolique, cholangite sclérosante ou hyperbilirubinémie).
- Infections actives y compris les infections mycobactériennes connues ou les hémocultures positives de virus, bactéries, champignons, ou sepsie.
- Nécessité d’une ventilation assistée.
- Diathèse et trouble de la coagulation significative sur le plan clinique, indépendamment de la leucémie.
- Maladie du greffon contre l'hôte de Grade ≥ 2, y compris un état aigu, chronique ou de chevauchement ou majoration du traitement pour la maladie du greffon contre l’hôte dans les 14 jours avant la randomisation.
- Autre tumeur concomitante actuellement active (les patients ayant un cancer de la peau de type non mélanomateux sont autorisés).
- Ischémie cardiaque (par ex : diminution de la fraction d'éjection à un grade ≥ 2, allongement significatif de l'intervalle QT corrigé, insuffisance cardiaque congestive NYHA ≥ 3, angine de poitrine instable, nouvelle apparition de l'angine au cours des 3 derniers mois ou infarctus du myocarde au cours des 6 derniers mois).
- Traitement anti-leucémie dans les 14 jours précédant la randomisation (la prise de quizartinib ou de gilteritinib doit être arrêtée 21 jours avant la randomisation). Les patients sous hydroxyurée ou autre médication palliative pour la leucocytose sont autorisés.
- Traitement antérieur au crénolanib ou participation antérieure à des études cliniques incluant le crénolanib.
- Traitement concomitant par d'autres agents d'investigation.
- Plus d’une transplantation allogénique de cellules souches hématopoïétiques.
- Procédures chirurgicales importantes dans les 28 jours précédant la randomisation.
- Hypersensibilité connue ou suspectée au traitement à l'étude et/ou à l'un ou plusieurs des excipients.
- Toute condition médicale, sociale, psychiatrique ou antécédents d’abus de substance pouvant empêcher le patient de se conformer aux contraintes du protocole ou interférer avec l’évaluation des résultats de l’étude.
- Sérologie VHB ou VHC positive
- Femme enceinte ou en cours d’allaitement.
NCT
Promoteur
Coordonnateur
Informations relatives au promoteur
NCT :
NCT03250338
Promoteur :
AROG Pharmaceuticals
Type de sponsor : Industriel
5420 LBJ Freeway, Suite 410 Dallas, TX 75240
00000 HORS FRANCE

Coordonnateur :
Centre investigateur
Investigateur
TEC / ARC / IDE
État
MÀJ
Informations relatives aux investigateurs
Centre investigateur :
Centre Hospitalier Universitaire de Lille - 2 Avenue Oscar Lambret - 59000 LILLE

Investigateur :
Professeur Bruno QUESNEL

TEC / ARC / IDE :
Secrétariat de recherche
fanny.miquel@
chru-lille.fr
03.20.44.57.13

Ouverture de l'essai : OUVERT

MAJ : 17/05/2019