Etude : ESMART /



ATTENTION : pour chaque essai clinique, les éléments affichés ci-dessous ne sont pas exhaustifs, et le protocole fourni par le promoteur reste l’unique document à consulter pour mener à bien un essai clinique sur centre. Pour plus d'informations, contactez le référent du territoire concerné.


Acronyme
Nom
Traitement
Type d'étude
MÀJ
Présentation de l'étude
Acronyme : ESMART

Nom :

Traitement :

Type d'étude : Ciblage moléculaire / Innovation thérapeutique

Dernière MÀJ : 24/05/2019
Titre
Spécialité(s)
CIM10 - Localisation(s)
Informations principales
Titre : Essai thérapeutique européen basé sur la stratification des anomalies moléculaires chez les patients présentant une tumeur réfractaire ou en rechute

Spécialité : Toutes tumeurs solides
Localisation : C - Toutes localisations

Spécialité : Tissus lymphoïde, hématopoïétique et apparentés
Localisation : C91 - Leucémie lymphoïde

Spécialité : Tissus lymphoïde, hématopoïétique et apparentés
Localisation : C92 - Leucémie myéloïde

Spécialité : Tissus lymphoïde, hématopoïétique et apparentés
Localisation : C93 - Leucémie monocytaire
Schéma
Phase
Stade
Ligne(s)
Informations complémentaires
Schéma : Cette étude est destinée aux enfants, aux adolescents et aux jeunes adultes dont le cancer est revenu ou n’a pas suffisamment répondu au précédent traitement.
Une analyse approfondie des gènes de la tumeur permettra de mettre en évidence des anomalies des gènes qui pourraient être à l’origine de la maladie ou de sa résistance au traitement.

Parmi les anomalies détectées, quelques-unes sont bien connues et jouent un rôle majeur dans la croissance de la tumeur. De nouveaux médicaments capables d’inhiber ces anomalies pourraient être actifs dans ce cas. En revanche, le rôle de la plupart des anomalies n’est pas bien défini actuellement, mais il peut déjà exister des médicaments les ciblant.
Des explorations supplémentaires sont nécessaires pour évaluer l’efficacité de ces traitements ciblant une anomalie particulière. Dans certaines tumeurs, on ne retrouve pas d’anomalie des gènes détectables par les techniques actuelles. Mais ce n’est pas parce que les analyses ne les ont pas mises en évidence qu’il n’existe pas d’anomalie génétique dans ces tumeurs. En effet, un patient pourrait bénéficier d’un traitement ciblant une altération particulière, même en l’absence de l’anomalie du gène détectée.

Dans ce contexte, l’étude ESMART a pour objectif d’explorer des nouveaux médicaments, seul ou en association, de chercher quelle est la meilleure dose chez l’enfant, adolescent et jeune adulte, et si des anomalies retrouvées ou non dans la tumeur mènent à un avantage thérapeutique chez ces patients.

Cette étude offre plusieurs options de traitements différentes (aussi appelées « bras de traitement ») pour s’adapter à l’éventail des anomalies qui pourraient être retrouvées. Le choix de ton traitement est guidé par les anomalies des gènes de ta maladie et/ou la réponse à la chimiothérapie associée observée antérieurement dans ce type de tumeur.
Il s’agit d’une étude de phase 1-2 non-randomisée, en groupes parallèles et multicentrique.

Les patients sont répartis dans plusieurs bras :
- Bras A : les patients reçoivent du ribociclib PO associé à du topotécan PO et du témozolomide PO.
- Bras B : les patients reçoivent du ribociclib PO associé à de l’évérolimus PO.
- Bras C : les patients reçoivent de l’AZD1775 PO associé à du carboplatine en IV.
- Bras D : les patients reçoivent de l’olaparib PO associé à de l’irinotécan en IV.
- Bras E : les patients reçoivent de l’AZD2014 PO en monothérapie.
- Bras F : les patients reçoivent de l’AZD2014 PO associé à du topotécan PO et du témozolomide PO.
- Bras G : les patients reçoivent du nivolumab en IV associé à du cyclophosphamide PO avec ou sans radiothérapie.

Objectif principal :
Évaluer la réponse tumorale objective.

Objectif secondaire :
Évaluer le délai jusqu’à progression.

Phase : I/II

Stade : I à IV

2, 3, 4, X
Critères d'inclusion
Critères de non-inclusion
Critères d'inclusion et de non-inclusion
Critères d'inclusion : - Age < 18 years at inclusion; patients 18 years and older may be included after discussion with the sponsor if they have a pediatric recurrent/refractory malignancy.
- Tumeur maligne avec progression malgré un traitement standard ou pour laquelle il n’y a pas un traitement standard efficace.
- Profil moléculaire avancé dans la tumeur récurrente ou réfractaire, ex. au moment de la progression ou rechute ; exceptionnellement les patients ayant un profil moléculaire avancé au diagnostic peuvent être inclus.
- Maladie évaluable ou mesurable selon les critères RECIST v 1.1, RANO, INCR ou des critères pour une leucémie.
- Leucémie récurrente ou réfractaire.
- Capacité d’avaler un traitement par voie orale ; une administration par voie nasogastrique ou gastrotomie est autorisée seulement si elle est indiquée.
- Espérance de vie ≥ 3 mois et indice de Karnofsky (âge > 12 ans) ou de Lansky (âge ≤ 12 ans) ≥ 70%.
- Fonction hématologique (sauf des patients ayant une leucémie) : polynucléaires neutrophiles ≥ 1 x 109/L, plaquettes ≥ 100 x 109/L, hémoglobine ≥ 8 g/dL.
- Fonction hépatique : bilirubine ≤ 1,5 x LNS, transaminases ≤ 3 x LNS (≤ 5 x LNS si atteinte tumorale du foie).
- Fonction rénale : créatinine sérique ≤ 1,5 x LNS.
- Capacité de se conformer aux contraintes du protocole et à la gestion de la toxicité.
- Test de grossesse sérique négatif dans les 7 jours avant le début du traitement de l’étude.
- Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins 6 mois après la fin du traitement de l’étude.
- Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
- Consentement éclairé signé par les parents ou représentants légaux, le patient et assentiment du patient approprié à l’âge.

Critères de non-inclusion : - Métastases du système nerveux central symptomatiques neurologiquement instables ou qui nécessitent des doses croissantes de corticostéroïdes ou un traitement dirigé au système nerveux central pour contrôler la maladie du système nerveux central. Les patients sous une dose stable de corticostéroïdes pendant au moins 7 jours avant le début du traitement de l’étude peuvent être inclus.
- Maladie ou disfonctionnement gastrointestinal qui peut altérer significativement l’absorption des médicaments par voie orale (ex. maladies ulcéreuses, nausées non contrôlées, vomissements, diarrhée ou syndrome de malabsorption).
- Infection non contrôlée.
- Fraction de raccourcissement du ventricule gauche ≤ 29% (≤35% pour les enfants
- Maladie cardiaque cliniquement significative non contrôlée (y compris un antécédent d’arythmie cardiaque, ex. ventriculaire, supraventriculaire, nodale ou trouble de la conduction dans les 12 mois après la sélection).
- Traitement concomitant avec un risque connu de prolonger l’intervalle QT ou induire une torsade de pointes.
- Traitement anticancéreux systématique dans les 21 jours ou 5 demi-vies (selon la durée la plus courte) avant le début du traitement de l’étude.
- Traitement concomitant principalement métabolisé par du CYP3a4/5, CYP2C8, CYP2C9, CYP2C19, CYP2D6 ou les transporteurs de médicaments Pgp (MDR1), BCRP, OATP1B1, OATP1B3, OCT1 ou OCT2 qui ont un marge thérapeutique étroit et qui ne peuvent pas être arrêtés dans les 7 jours ou 5 demi-vies avant le début du traitement de l’étude.
- Traitement avec un vaccin vivant atténué dans les 4 semaines avant le début du traitement de l’étude.
- Traitement myéloablatif antérieur avec un soutien autologue de cellules souches hématopoïétiques dans les 8 semaines après le début du traitement de l’étude.
- Greffe allogénique de cellules souches dans les 3 mois avant le début du traitement de l’étude. Les patients ayant une réaction du greffon contre l’hôte après une greffe de la moelle osseuse ne sont pas éligibles.
- Radiothérapie (non palliative) dans les 21 jours avant le début du traitement de l’étude (ou dans les 6 semaines pour des doses thérapeutiques d’iobenguane ou d’irradiation craniospinale).
- Chirurgie majeure dans les 21 jours après le début du traitement de l’étude.
- Hypersensibilité aux médicaments de l’étude ou tout composant de leur formulation.
- Toxicité liée à un traitement antérieur de grade ≥ 2, sauf une alopécie, une ototoxicité ou une neuropathie périphérique.
- Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
- Femme enceinte ou en cours d’allaitement.
NCT
Promoteur
Coordonnateur
Informations relatives au promoteur
NCT :
NCT02813135
Promoteur :
INSTITUT GUSTAVE ROUSSY
Type de sponsor : Institutionnel
94800 VILLEJUIF

Coordonnateur :
Centre investigateur
Investigateur
TEC / ARC / IDE
État
MÀJ
Informations relatives aux investigateurs
Centre investigateur :
Centre Oscar Lambret - 3 Rue Frédéric Combemale - 59000 LILLE

Investigateur :
Docteur Anne-Sophie DEFACHELLES

TEC / ARC / IDE :
Unité Intégrée de Recherche Clinique
investigation@
o-lambret.fr
03.20.29.59.35

Ouverture de l'essai : OUVERT

MAJ : 24/05/2019