Etude : PHITT /



ATTENTION : pour chaque essai clinique, les éléments affichés ci-dessous ne sont pas exhaustifs, et le protocole fourni par le promoteur reste l’unique document à consulter pour mener à bien un essai clinique sur centre. Pour plus d'informations, contactez le référent du territoire concerné.


Acronyme
Nom
Traitement
Type d'étude
MÀJ
Présentation de l'étude
Acronyme : PHITT

Nom :

Traitement : Métastasique ou localement avancé

Type d'étude : Hors ciblage moléculaire

Dernière MÀJ : 09/10/2019
Titre
Spécialité(s)
CIM10 - Localisation(s)
Informations principales
Titre : Etude clinique internationale sur les tumeurs hépatiques chez l’enfant et le jeune adulte

Spécialité : Organes digestifs
Localisation : C22 - Tumeur maligne du foie et des voies biliaires intrahépatiques
Schéma
Phase
Stade
Ligne(s)
Informations complémentaires
Schéma : Objectifs principaux
- Evaluer si le traitement de l’hépatoblastome (HB) à bas risque peut être réduit (Groupe B1)
- Comparer les différents régimes de traitement pour l’HB à risque intermédiaire (Groupe C)
- Comparer les différents régimes de traitement post-induction pour l’HB à haut risque (Groupe D2)
- Déterminer s'il y a une amélioration des résultats lorsque le GEMOX est ajouté en alternance avec le PLADO dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) non resécable (Groupe F)
- Prélever des échantillons pour des études biologiques et de toxicité (tous les groupes).


schéma thérapeutique
Les patients sont répartis en 6 groupes selon leur pathologie (hépatoblastome ou carcinome hépatocellulaire) et leur niveau de risque.

Groupe A (hépatoblastome à très bas risque) : une chirurgie résectrice est effectuée puis les patients sont répartis en 2 cohortes selon le statut histologique de leur pathologie.
1 - Cohorte A1 : les patients sont suivis sans être traités.

2 - Cohorte A2 : les patients reçoivent du cisplatine en IV à J1, répété toutes les 3 semaines pendant 2 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.

Groupe B (hépatoblastome à bas risque) : tous les patients reçoivent 2 cures de cisplatine en IV espacées de 2 semaines puis ils sont répartis en 2 cohortes selon leur statut chirurgical.
1 - Cohorte B1 : les patients sont randomisés en 2 bras.
- Bras B1a : les patients reçoivent du cisplatine en IV toutes les 2 semaines pendant 2 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.
- Bras B1b : les patients reçoivent du cisplatine en IV toutes les 2 semaines pendant 4 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.

2 - Cohorte B2 : tous les patients reçoivent du cisplatine en IV toutes les 2 semaines pendant 2 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.
Le statut chirurgical des patients est à nouveau évalué après ces 2 cures : les patients dont le cancer reste non résécable sont traités selon les recommandations locales et les patients dont le statut chirurgical évolue vers résécable reçoivent 2 cures supplémentaires de cisplatine en IV espacées de 2 semaines en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.

Groupe C (hépatoblastome de risque intermédiaire) : les patients sont randomisés en 3 cohortes.
1 - Cohorte C1 : les patients reçoivent une chimiothérapie de type SIOPEL-3HR avec du cisplatine en IV à J1, du carboplatine en IV à J15 et de la doxorubicine en IV à J15 et J16. Le traitement est répété toutes les 4 semaines pendant 5 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités. Une ablation chirurgicale de la tumeur est également effectuée avant le début de la cinquième cure et en dehors des jours de perfusion.

1 - Cohorte C2 : les patients reçoivent une chimiothérapie de type C5VD avec du cisplatine en IV à J1, du 5-fluorouracine en IV à J2, de la doxorubicine en IV à J1 et J2 et de la vincristine en IV à J2, J9 et J16. Le traitement est répété toutes les 3 semaines pendant 6 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités. Une ablation chirurgicale de la tumeur est également effectuée avant le début de la cinquième cure et en dehors des jours de perfusion.

3 - Cohorte C3 : les patients reçoivent une chimiothérapie de type CDDP-M avec du cisplatine en IV toutes les 2 semaines pendant 6 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités. Une ablation chirurgicale de la tumeur est également effectuée avant le début de la cinquième cure et en dehors des jours de perfusion.

Groupe D (hépatoblastome de haut risque) : tous les patients reçoivent du cisplatine en IV à J1, J8 et J15, J29, J36, J43, J57 et J64 et de la doxorubicine en IV à J8, J9, J36, J37, J64 et J65 puis une chirurgie est réalisée et les patients sont répartis en 2 cohortes en fonction de l’évolution des métastases pulmonaires après la chimiothérapie et l’intervention chirurgicale.

1 - Cohorte D1 : les patients n’ayant plus de métastases pulmonaires reçoivent du carboplatine en IV à J1 en association avec de la doxorubicine en IV à J1 et J2 répété toutes les 3 semaines pendant 3 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.

2 - Cohorte D2 : les patients dont les métastases pulmonaires persistent sont randomisés en 2 bras.
- Bras D2a : les patients reçoivent du carboplatine en IV à J1 en association avec de la doxorubicine en IV à J1 et J2 pendant la première, troisième et cinquième cure de 3 semaines et du carboplatine en IV en association avec de l’étoposide à J1 et J2 pendant la deuxième, quatrième et sixième cure de 3 semaines en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.

- Bras D2b : les patients reçoivent du carboplatine en IV à J1 en association avec de la doxorubicine en IV à J1 et J2 pendant la première, troisième et cinquième cure de 3 semaines et de la vincristine en IV à J1 en association avec de l’irinotécan en IV de J1 à J5 et de la vincristine en IV à J8 pendant la deuxième, quatrième et sixième cure de 3 semaines en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.

Groupe E (carcinome hépatocellulaire) : tous les patients sont traités chirurgicalement pour ablation du tissu cancéreux et sont répartis en 2 cohortes en fonction du type de tumeur.
1 - Cohorte E1 : les patients ayant un carcinome hépatocellulaire secondaire sont suivis et ne reçoivent aucun traitement.

2 - Cohorte E2 : les patients ayant un carcinome hépatocellulaire de novo reçoivent une chimiothérapie de type PLADO avec du cisplatine en IV à J1 en association avec de la doxorubicine en IV à J1 et J2, répété toutes les 3 semaines pendant 4 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.

Groupe F : les patients peuvent avoir une greffe et sont randomisés en 2 cohortes.

1 - Cohorte F1 : les patients reçoivent une chimiothérapie de type PLADO avec du cisplatine en IV à J1 et de la doxorubicine en IV à J1 et J2 en association avec du sorafénib PO 2 fois par jour de J3 à J21. Le traitement est répété pendant 3 cures en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.

2 - Cohorte F2 : les patients reçoivent une chimiothérapie de type PLADO avec du cisplatine en IV à J1 et de la doxorubicine en IV à J1 et J2 en association avec du sorafénib PO 2 fois par jour de J3 à J14 pendant les première et troisième cures de 2 semaines et une chimiothérapie de type GEMOX avec de la gemcitabine en IV et de l’oxaliplatine en IV à J1 en association avec du sorafénib PO 2 fois par jour de J2 à J14 pendant les deuxième et quatrième cures de 2 semaines en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités.

Phase : III

Stade : Localisé à Métastasique

1
Informations issues du synopsis en français (autorisation donnée par le promoteur)
Critères d'inclusion
Critères de non-inclusion
Informations issues du synopsis en français (autorisation donnée par le promoteur)
Critères d'inclusion et de non-inclusion
Critères d'inclusion : Critères d’inclusion
- Un diagnostic clinique de HB* et un diagnostic histologique de HB ou CHC.
Une confirmation histologique de HB est requise sauf dans des situations d’urgence, lorsque :
a) le patient répond à tous les autres critères d’éligibilité, mais son état clinique ne permet pas de réaliser une biopsie; le patient peut être inclus sans biopsie.
b) Facteurs de risque du fait de la localisation de la tumeur, compression mécanique et/ou fonctionnel d’un organe (ex. détresse respiratoire, syndrome syndrome abdominal aiguë, obstruction urinaire, etc.) c) Coagulopathie non corrigée
- Age ≤30 ans

- Score ≥50% sur l’échelle de Lansky pour les patients ≥16 ans, ou l’échelle de Karnofsky pour les patients <16 ans,
- Pour les patients du groupe D traités par Irinotecan :
o Maladie inflammatoire chronique de l’intestin et/ou d’occlusion intestinale
o Traitement concomitant avec le millepertuis

- Pour les patients du groupe F traités par oxaliplatine : neuropathie sensorielle périphérique accompagnée d’insuffisance fonctionnelle
- Les patients doivent répondre à des critères spécifiques d’éligibilité pour le groupe de traitement qui leur est attribué, par exemple :
o type histologique de la tumeur
o définition de risque selon le CHIC
o fonction rénale satisfaisante : créatinine à un niveau normal ou ≥60mL/min/1.73m2 (méthode standardisée de calcul de la clairance de la créatinine)
o hématologie : neutrophiles (ANC) >0.75 x 109/L, plaquettes >75 x 109/L, potassium (K), magnésiums (Mg) et calcium (Ca) dans les limites normales de l’âge
o coagulation : International Normalised Ratio (INR) ou taux de prothrombine (TP) <1.2x limite supérieure de la normale (LSN)

o Fonction cardiaque satisfaisante : fraction de raccourcissement ≥28% ou fraction d’éjection ≥47%, pas de prolongation de l’intervalle QT/QTc


Critères de non-inclusion : Les critères d’exclusion
- Si traitement préalable par chimiothérapie ou tout agent anti-cancéreux
- Maladie en rechute
- Greffe récente d’organe solide, autre que transplantation orthotopique du foie (OLT)
- Infection mal maîtrisée
-Tumeur maligne secondaire

NCT
Promoteur
Coordonnateur
Informations relatives au promoteur
NCT :
NCT03017326
Promoteur :
CHU de Rennes
Type de sponsor : Institutionnel
CHU de Rennes -
35000 RENNES

Coordonnateur :
Centre investigateur
Investigateur
TEC / ARC / IDE
État
MÀJ
Informations relatives aux investigateurs
Centre investigateur :
Centre Hospitalier Universitaire Amiens Picardie - D408 - Cedex 1 - 80000 AMIENS

Investigateur :
Dr Catherine Devoldère

TEC / ARC / IDE :
Kahina Zid
zid.kahina@
chu-amiens.fr
03.22.08.76.50

Ouverture de l'essai : OUVERT

MAJ : 09/10/2019